L’anxiété de l’enfant face aux inconnus

- 30 décembre 2019

Les vacances sont des moments de rencontres avec la famille et votre enfant qui allait dans les bras de tout le monde rechigne maintenant à aller dans les bras de sa grand-mère. Que faire et pourquoi agit-il comme cela ?

Selon des recherches menées en 1940 par le Dr Spitz, psychiatre et psychanalyste américain, l’enfant traverse plusieurs phases successives dans sa relation avec les autres.

Les premiers mois, l’enfant est dans un prolongement de sa vie intra-utérine, il ne sait pas qu’il est un être unique et séparé de sa mère, ainsi, jusqu’à ses 6 mois, il va offrir ses sourires et ses babillements aux personnes qui prennent soin de lui, quel qu’elles soient.

A partir de 6 mois, il va commencer à se sécuriser avec les personnes qui l’entourent et qui sont « bonnes » pour lui. Il va reconnaître les visages, les odeurs, les voix et pouvoir se dire : « OK pour que Papa et Maman me donnent le bib car ils savent que je l’aime à température ambiante, Anne de la crèche, aussi, par contre, Mamie que je n’ai vu qu’une fois il y a 3 mois, je ne sais pas trop…… »

A partir de 8 mois, le bébé va se rendre contre qu’il a un corps « séparé » de celui de sa mère et donc que celle-ci peut partir, d’où cette angoisse du 8eme mois. Il suit son parent et est anxieux en présence de personnes inconnues, il renforce ainsi son lien d’attachement avec vous et a besoin de temps pour « apprivoiser » l’autre. Quoi de plus normal en somme…vous faites des baisers à des inconnus vous ?

Alors, portez le dans vos bras, dans votre tête, par vos mots, enveloppez-le d’amour, jouez à cache-cache pour lui montrer que, même s’il ne vous voit pas, vous êtes là, permettez-lui de s’accrocher à vous, de sécuriser ses bases avant d’aller voir tata Josiane.

Ne le forcez pas, permettez-lui d’observer, de faire connaissance avec l’autre par le jeu, tout cela est nouveau pour lui, son cerveau n’est pas aussi mature que le nôtre.

Et puis, même plus grand, certains enfants ne sont pas à l’aise avec les baisers et les câlins à rallonge, pourquoi ne pas accepter cela et leur apprendre d’autres moyens d’être polis ?

Expliquez à votre enfant que, même quand on ne connait pas une personne, c’est gentil de dire « bonjour » ou « merci » si on nous donne quelque chose, les jeux de plateaux ou de dinettes où l’on joue chacun son tour sont de bonnes idées pour apprendre la politesse (je ferai un autre article à ce sujet)

Mais on est bien d’accord que le plus grand travail sera à faire avec Tata Josiane pour lui apprendre à respecter le « temps » de votre enfant ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *